INTOX Home Page

    HYPERCALCEMIE

    DEFINITION
    Concentration anormalement élevée du calcium dans le sang (calcium
    sérique > 2,58 mmol/l ou > 103 mg/l).

    Le calcium ionisé reflète plus fidèlement le statut calcique,
    particulièrement chez les patients ayant une albumine sérique basse.
    La concentration normale de calcium ionisé est de 1,12 à 1,23 mmol/l
    (44,8 à 49,2 mg/l).

    ETIOLOGIES TOXIQUES
    On observe le plus souvent les hypercalcémies au cours des
    intoxications chroniques ; elles résultent d'un ou plusieurs des
    mécanismes suivants :

    Augmentation de la résorption osseuse du calcium
    Augmentation de la résorption intestinale du calcium
    Altération de l'excrétion rénale du calcium

    Causes les plus fréquentes :

    Surdosage en vitamine D
    Syndrome de Burnett (syndrome du buveur de lait et d'alcalins)
    Intoxication par les sels de calcium

    Causes plus rares :

    Théophylline
    Diurétiques thiazidiques

    ETIOLOGIES NON TOXIQUES
    Hyperparathyroidie
    Certains néoplasmes et métastases osseuses

    SIGNES CLINIQUES
    Une hypercalcémie discrète peut rester asymptomatique. Une
    intoxication modérée à sévère peut se traduire par constipation,
    anorexie, crampes abdominales, nausées, vomissements, polyurie,
    polydipsie, déshydratation, délire, stupeur, état psychotique,
    asthénie, faiblesse musculaire, intervalle QT court à l'ECG et arrêt
    cardiaque. La précipitation du calcium au niveau du rein peut
    entraîner une insuffisance rénale aiguë.

    EXAMENS
    Calcium sérique total et calcium sérique ionisé
    Dosage des autres électrolytes sériques : magnésium, phosphate,
    sodium, et potassium
    Bilan rénal (créatinine et urée sanguines)
    ECG (intervalle QT)

    DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
    Coma et encéphalopathie métabolique d'autres origines

    Polyurie et déshydratation du diabète insipide ou du diabète sucré

    TRAITEMENT
    Arrêt de l'administration ou de l'exposition à l'agent causal.

    Correction de la déshydratation par solutés intraveineux. Perfusion de
    sérum salé pour favoriser l'excrétion du calcium (3 à 4 l/jour chez
    l'adulte). Après correction de l'hypovolémie on peut injecter du
    furosémide (20 à 80 mg IV chez l'adulte). Surveiller la diurèse et
    compenser les pertes rénales.

    Corticoïdes : Prednisone (1 mg/kg par voie orale) ou hydrocortisone
    (300 mg par voie intraveineuse) dans l'hypercalcémie due à
    l'intoxication par la vitamine D.

    La calcitonine (5 à 10 U/kg IM toutes les 8 heures) favorise la
    fixation osseuse et est principalement utilisée chez les patients
    présentant une hyperparathyroidie sévère.

    Hémodialyse en cas d'insuffisance rénale aiguë.

    EVOLUTION ET SURVEILLANCE
    Diurèse et équilibre hydro-électrolytique
    Calcium sérique et calcium ionisé
    Fonction rénale
    ECG (intervalle QT)

    COMPLICATIONS A LONG TERME
    L'hypercalcémie par elle-même peut entraîner une néphrocalcinose et/ou
    une insuffisance rénale.

    AUTEUR/COMITE DE LECTURE
    Auteur : Dr V Danel, Unité de Toxicologie Clinique, Grenoble, France.

    Comité de lecture : Cardiff 9/96, V Afanasiev, M Burger, T Della
                        Puppa, L Fruchtengarten, K Olsen, J Szajewski.

    Traduction : MO Rambourg Schepens, V Danel, 9/99