INTOX Home Page

    CRISE BETA ADRENERGIQUE

    DEFINITION
    Stimulation des récepteurs bêta-adrénergiques par des bêta-agonistes
    purs ou partiels, provoquant un syndrome caractérisé principalement
    par une tachycardie, une hypokaliémie et des tachydysrythmies.

    ETIOLOGIES TOXIQUES
    Salbutamol (albutérol) et terbutaline
    Isoprénaline (isoprotérénol)
    Orciprénaline (métaprotérénol)
    Ephédrine
    Pseudoéphedrine
    Phénylpropanolamine
    Phényléphrine.

    SIGNES CLINIQUES
    Tachycardie sinusale, hypokaliémie et tachydysrythmies. Hyperglycémie,
    tremblements, sueurs, confusion et hyper- ou hypotension. Convulsions,
    rhabdomyolyse et insuffisance rénale aiguë ont également été
    rapportés.

    DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
    Intoxication par substances à propriétés sympathomimétiques (xanthines
    incluses)
    Intoxication par anticholinergiques
    Hyperthyroïdie
    Hypo- ou hypertension aiguë d'origine non toxique
    Réaction disulfiram/alcool

    EXAMENS
    Electrocardiogramme
    Examens biologiques classiques et plus particulièrement kaliémie et
    glycémie.
    Créatine phosphokinase
    Créatininémie

    TRAITEMENT
    Tachycardie sinusale asymptomatique ou non compliquée : simple
    surveillance.

    Correction de l'hypokaliémie et/ou de la déshydratation.

    Tachycardie sinusale marquée et symptomatique : administration d'un
    antagoniste bêta-1 sélectif tel que l' esmolol à la dose de 50 à 100
    µg/kg/minute par voie intraveineuse. Pour un délai d'action plus
    rapide (5 à 10 minutes) on peut donner une dose de charge initiale de
    500 µg/kg. L' aténolol ou le  métoprolol peuvent également être
    utilisés, ce dernier en particulier chez le sujet asthmatique. La
    posologie de l' aténolol est de 2.5 mg par voie intraveineuse en 2.5
    minutes, à répéter toutes les 5 minutes jusqu'à l'apparition d'une
    réponse satisfaisante. Une dose totale de 5 mg suffit généralement et

    la dose totale de 10 mg ne doit pas être dépassée. La posologie du
    métoprolol est de 5 mg par voie intraveineuse sur 2.5 minutes, à
    répéter toutes les 5 minutes jusqu'à l'apparition d'une réponse
    satisfaisante. Une dose totale de 10 mg suffit généralement et la dose
    totale de 20 mg ne doit pas être dépassée.

    Tachycardie ventriculaire :  lidocaine (lignocaine) 1 mg/kg en bolus
    intraveineux, suivi d'une dose de 0.5 mg/kg si nécessaire. Au besoin
    poursuivre l'administration en perfusion intraveineuse à la dose de 20
    à 40 microg/kg/minute. Choc électrique si nécessaire.

    Signes d'excitation du SNC et convulsions :  diazépam (cf Convulsions
    Guides de traitement).

    EVOLUTION ET SURVEILLANCE
    Une crise bêta adrénergique est transitoire, la durée précise des
    signes et symptÔmes depend de la substance en cause et de la dose. La
    surveillance doit être poursuivie jusqu'à ce que la crise cède et doit
    porter sur les signes vitaux, le rythme cardiaque, l'état
    d'hydratation et l'équilibre hydroélectrolytique.

    COMPLICATIONS A LONG TERME
    Inexistantes sauf en cas de dysrythmies ventriculaires ou de
    convulsions pouvant conduire à des lésions d'organes d'origine
    hypoxique.

    AUTEUR(S)/COMITE DE LECTURE
    Auteur:      Albert J. Nantel
                 Directeur, Centre de Toxicologie du Québec
                 Quebec
                 Canada

    Comité de lecture:        Cardiff, 9/96: M. Burger, J. Deng, L.
                              Fruchtengarten, L. Lubomirov, T. Meredith,
                              H.Persson

    Traduction : MO Rambourg Schepens, A Nantel (8/99)